Le Krav Maga est un système de self-défense moderne plus qu'un art martial.

L’historique du Krav Maga remonte dans les années 30. Il a été créé et développé par Imi Lichtenfeld pour les besoins de l’armée israélienne. Krav Maga signifie en hébreu « Combat avec Contact ». Depuis 1948, c’est le système officiel enseigné à toutes les forces de sécurité d’Israël.

 

Le Krav Maga a été adapté par Eyal Yanilov (bras droit d’Imi Lichtenfeld) pour convenir aux besoins des civils, hommes, femmes et enfants mais aussi aux besoins des officiers de Police ou des forces de sécurité en général.

 

Le Krav Maga n’est pas une nouvelle école d’arts martiaux mais un système moderne combinant la self-défense, la tactique de combat et la tactique défensive, dont le but est d’enseigner aux pratiquants comment se défendre et prendre de l’assurance dans les diverses situations de la vie.

 

Le Krav Maga est une méthode moderne caractérisée par une approche logique et pratique. C’est une méthode dont la mise en application est simple, naturelle et efficace, faisant appel aux réflexes naturels du corps humain. Il est facile à apprendre et à mémoriser et fonctionne lors de situations stressantes de manière très intuitive.

 

Source : http://www.kravmagaglobal.fr/historique-du-krav-maga/

Imi Lichtenfeld - Fondateur du Krav Maga

Imi Lichtenfeld, naquit en 1910 à Bratislava, en Tchécoslovaquie. Inspiré et encouragé par son père Samuel, ancien acrobate de cirque et lutteur, professeur d’éducation physique, détective et instructeur en Chef de la Police Départementale reconnu pour son enseignement de la self-défense, mais aussi pour ses nombreuses arrestations, Imi pratiqua de nombreux sports. Il se concentrera finalement sur la gymnastique, la lutte et la boxe, participant activement pendant dix ans à un grand nombre de compétitions, dont il sortit souvent victorieux, principalement en lutte.

 

Lorsque, dans les années trente, le fascisme fit son apparition, Imi réunit autour de lui un groupe de jeunes athlètes, dont la mission était de protéger la communauté juive locale en luttant contre les troupes fascistes. Il prit ainsi part à de nombreuses bagarres, qui aiguisèrent sa prise de conscience sur les différences entre les combats de rue et les compétitions sportives. Les premiers principes du Krav Maga étaient nés. De par son action, il devint vite impopulaire auprès des autorités locales, et dut quitter Bratislava.

 

Son périple dura deux ans, au terme desquels il arriva en Israël, entra à la Haganah (organisation paramilitaire de la population juive) où il enseigna les techniques de base de la self-défense, puis continua ses activités au sein de Tsahal, l’armée israélienne. C’est à Tsahal, pendant vingt ans, qu’Imi perfectionna son système, tout en s’occupant de l’enseignement des instructeurs et des membres d’unités d’élite de l’armée. Durant son service, Imi rédigea le manuel officiel de self-défense et de combat au corps-à-corps.

 

En 1964, il quitta l’armée tout en continuant à superviser l’instruction du Krav Maga aussi bien dans un contexte militaire que pour les forces de l’ordre. En plus de cette activité, il travailla infatigablement à affiner, améliorer et adapter le Krav Maga aux besoins de la population civile. Plus tard, le Krav Maga intégra la vie civile, aussi bien dans des institutions privées que publiques, ayant été reconnu par le Ministère de l’Education Nationale. Il se répandit finalement à travers le monde et est notamment enseigné actuellement en France, en Suisse, en Italie, au Brésil, en Finlande, en Norvège, en Hongrie, en Pologne, en Australie, en Thaïlande ou encore aux Etats-Unis. Le système Krav Maga développé par Imi est fondé sur des valeurs morales et humaines, qui soulignent l’importance de l’intégrité, de l’humilité et du respect d’autrui.

Kravmaga 77: Saint-Thibault et Val d'Europe

Pour les femmes, les débutants ou à thème